top of page

Le commissionnement pour LEED




Le commissionnement, aussi appelé commissioning, est une méthode de suivi qui assure la bonne intégration, l'installation, l'exploitation et le fonctionnement des systèmes architecturaux, mécaniques, électriques et de plomberie.


Qu’est-ce que le commissionnement ?


Le commissionnement est avant tout une démarche qualité permettant de veiller à ce que les performances du bâtiment répondent aux attentes du MOA en matière d'efficacité énergétique, de consommation d'eau et de qualité de l'environnement intérieur. Les performances du bâtiment étudié ne sont pas seulement les performances énergétiques mais également le bon fonctionnement et réglage des différentes installations. Un autre avantage du commissionnement est la maîtrise du risque de non-respect des objectifs environnementaux, comme le risque de non-respect des exigences de certification environnementale.


Pourquoi s’intéresser au commissionnement ?


Outre les avantages de la démarche de commissionnement sur le déroulé d’un projet, elle permet d’obtenir des points pour la certification LEED. Selon les exigences LEED, il existe 2 niveaux de commissionnement : fondamental et amélioré. La mise en place du commissionnement fondamental fait l’objet d’un prérequis. Tandis que le commissionnement amélioré est un crédit pouvant rapporter 2 à 6 points. Ce crédit est divisé en 2 options :

  1. Commissionnement amélioré des systèmes (3 points) + monitoring des performances : 4 points

  2. Commissionnement de l’enveloppe : 2 points


Quelles sont les étapes du commissionnement ?


La démarche de commissionnement est composée de 15 étapes, certaines sont à réaliser par l’agent de commissionnement et d’autres par la MOA. Voici les étapes :

  1. Développer les exigences du projet du propriétaire (OPR)

  2. Développer la base de conception (BOD)

  3. Engager l’équipe de commissionnement

  4. Élaborer un plan de commissionnement préliminaire

  5. Examiner les documents OPR, BOD et de conception

  6. Développer les exigences Cx et les intégrer dans les documents de construction

  7. Mettre à jour le plan OPR, BOD et Cx

  8. Mener une réunion de lancement du commissioning

  9. Élaborer des listes de contrôle de construction

  10. Effectuer des inspections pré fonctionnelles

  11. Développer des scripts de tests fonctionnels

  12. Exécuter des tests fonctionnels

  13. Documenter les conclusions

  14. Préparer le rapport de commissionnement

  15. Compiler les exigences actuelles des installations et le plan d'exploitation et de maintenance

L’Agent de commissionnement


L’agent de commissionnement, le commissionneur ou encore l’équipe de commissionnement, désigne la ou les personnes responsable de la mission de commissionnement. Son rôle est de superviser tout le processus de commissionnement, d’assurer la bonne intégration fonctionnelle des objectifs tel que spécifié par la MOA et de développer des méthodes et des feuilles de route afin d’identifier les dysfonctionnements et apporter des solutions préventives ou correctives.


L’Agent doit avoir de l’expérience du processus de commissioning sur au moins 2 projets de construction similaires, que ce soit sur la taille, le type de bâtiments ou les équipements à commissionner. Une expérience sur des projets LEED n’est pas nécessaire. Cependant, l’agent doit obligatoirement être engagé avant le fin de l’étape de conception du projet.



Le cadre de commissionnement


Pour mener à bien une mission de commissionnement, il est important de bien identifier les systèmes à commissionner. Ils peuvent différer en fonction du niveau de commissionnement choisi, même si les systèmes à considérer pour le niveau fondamental de commissionnement sont obligatoires. Les autres sont optionnels.

De plus, certains éléments sont exclus du cadre de commissionnement comme la sécurité, la communication, la protection incendie et les process.




Estimation des coûts de commissionnement


Plusieurs études sur les coûts de commissionnement révèlent la rentabilité de cette démarche. Intéressons nous plus particulièrement à une étude réalisée sur 175 bâtiments aux Etats-Unis, que ce soit des bâtiments neufs ou existants. En général, les coûts de commissionnement sont compris entre 0,3 et 1,1% du coût de construction. Ce qu’il est intéressant de noter sont les gains apportés par le commissionnement. Les gains peuvent être directement associés aux économies d’énergie réalisées mais ils peuvent aussi être indirects comme le confort thermique, la durée de vie des équipements, la productivité des occupants, la sécurité ou encore la qualité de l’air intérieur. Pour résumer, dans la majorité des cas, les gains sont suffisamment importants pour permettre des temps de retour allant de quelques mois à quelques années.



Données basées sur une étude “Cost Effectiveness of Commercial Buildings Commissioning” faite aux USA sur 175 bâtiments

 

LEED BLOG SERIES


Nos séries LEED Blog ont été développées à destination des AMOs et architectes qui travaillent sur des projets avec un objectif certification LEED à la clef. Ce LEED Blog récapitule tout ce que vous devez savoir sur LEED pour une bonne implémentation et une démarche de certification réussie. N'oubliez pas de consulter nos nombreuses ressources pour vous aider à accompagner vos clients vers l'obtention de la certification LEED!



Revenir au Blog LEED Principal

Voir le prochain post: En quoi LEED est-il différent de HQE ?

Lectures Recommendées
Dernières nouvelles
Nuage de tags
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
  • Black LinkedIn Icon
  • Noir Google+ Icône
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon
bottom of page