top of page

L'empreinte carbone dans la RE2020





Le secteur de la construction est responsable d'une part importante des émissions de gaz à effet de serre, contribuant significativement au changement climatique. En Europe, les bâtiments sont responsables de 40% de la consommation d'énergie et de 36% des émissions de CO2. Face à cette réalité, la réduction de l'empreinte carbone du bâtiment est devenue une priorité majeure pour atteindre les objectifs de l'Accord de Paris et limiter le réchauffement climatique. Dans ce contexte, la France a mis en place la RE2020 pour améliorer la performance énergétique des bâtiments neufs et réduire leur impact environnemental. Cette réglementation introduit notamment des indicateurs sur l'impact sur le changement climatique, pour aider à atteindre ces objectifs.


L’empreinte carbone dans le bâtiment


Le bâtiment ne se limite pas à sa structure physique : il englobe également les énergies consommées durant son utilisation, comme le chauffage, l'éclairage et la production d'eau chaude. L'empreinte carbone du bâtiment peut être divisée en cinq grandes catégories. Ces différentes contributions de l'empreinte environnementale d'un bâtiment sont :

  • Les « composants », qui incluent les matériaux de construction et les équipements tels que le système de ventilation, les réseaux et l'espace de stationnement.

  • La contribution relative à « l'énergie », qui comprend les différentes consommations énergétiques du bâtiment.

  • Le chantier lui-même, qui joue un rôle important en ce qui concerne l'énergie utilisée pendant la construction, les consommations et rejets d'eau, l'évacuation et le traitement des déchets.

  • La consommation d'eau pendant la phase d'exploitation du bâtiment.

  • La contribution relative à la « parcelle », qui prend en compte les aménagements et les usages de la parcelle, comme les composants nécessaires à la clôture de la parcelle et à la construction des voiries, ainsi que les usages d'eau pour l'arrosage des espaces verts et les besoins spécifiques.


Les indices réglementaires


La RE 2020 ne réglemente qu’un seul des impacts environnementaux évalués par l’Analyse du Cycle de Vie : l’impact sur le changement climatique. Elle utilise deux indicateurs pour évaluer l'impact climatique d'une nouvelle construction : l'impact sur le changement climatique des produits de construction et des équipements, ainsi que leur mise en œuvre (Icconstruction), et l'impact sur le changement climatique des consommations d'énergie pendant la vie du bâtiment (Icénergie). L'Icconstruction représente l'impact des contributions "Composants" et "Chantier", c’est-à-dire les produits de construction et équipements et leur mise en œuvre, avec pour objectif d'orienter la construction vers des modes constructifs moins énergivores. Cette exigence sera progressive, avec un renforcement dès l'exigence au fil des années. Dans un premier temps (palier 2022 à 2024), il sera possible de construire avec le mode constructif actuel (première phase d’appropriation), puis les exigences augmenteront progressivement jusqu'en 2031, où l'exigence sera de -35% par rapport au niveau de référence actuel. Quant à l'Icénergie, il représente l'impact du contributeur « Énergie », c’est-à-dire les impacts environnementaux liés aux énergies consommées pendant le fonctionnement du bâtiment, tels que l'électricité pour l'éclairage et la climatisation, la chaleur pour le chauffage, ou encore l'eau chaude sanitaire. Cet indicateur incite au recours aux sources d’énergie à faibles émissions de CO2 (décarbonées) et permet de quantifier l'empreinte carbone du bâtiment pendant sa phase d'exploitation.


Les indices supplémentaires sans exigences réglementaires


La RE2020 utilise plusieurs indicateurs supplémentaires pour évaluer l'impact environnemental des bâtiments, bien qu'aucune exigence réglementaire ne soit liée à ces derniers. L'indicateur de l'impact sur le changement climatique du bâtiment (bâtiment) est la somme des quatre contributions suivantes : "Composants", "Énergie", "Chantier" et "Eau". Le deuxième indicateur, appelé StockC, quantifie la quantité de carbone biogénique stockée dans les composants du bâtiment, comme la charpente en bois. Enfin, l'indicateur de l'impact des données environnementales par défaut utilisées dans l'évaluation du bâtiment, hors voirie et infrastructure (Icded), permet de mesurer la part de données environnementales par défaut dans le calcul de l'impact des composants du bâtiment. Ces indicateurs supplémentaires permettent une évaluation plus précise de l'impact environnemental des bâtiments construits selon les normes RE2020.




En conclusion, la réduction de l'empreinte carbone du bâtiment est devenue une priorité majeure pour atteindre les objectifs de l'Accord de Paris et limiter le réchauffement climatique. La France a donc mis en place la RE2020 pour améliorer la performance énergétique des bâtiments neufs et réduire leur impact environnemental en introduisant notamment des indicateurs sur l'impact sur le changement climatique. Cette réglementation vise à réduire l'impact environnemental du bâtiment en prenant en compte les cinq grandes catégories de l'empreinte carbone du bâtiment, notamment la contribution des "composants", de "l'énergie", du "chantier", de la consommation d'eau et de la "parcelle". La RE2020 utilise également plusieurs indicateurs supplémentaires pour évaluer l'impact environnemental des bâtiments, bien qu'aucune exigence réglementaire ne soit liée à ces derniers. Ces indicateurs permettent une évaluation plus précise et détaillée de l'empreinte carbone des bâtiments, ce qui peut aider à encourager la construction de bâtiments plus écologiques à l'avenir.

Nous continuerons la découverte de la RE2020 au cours des prochaines semaines. N’hésitez pas à visiter notre blog sur la RE2020!


Cet article fait partie d'une série d'articles consacrés aux règlementations et aux labels en vigueur en France. Nous vous invitons à découvrir nos autres articles portant sur les exigences thermiques et environnementales applicables au parc immobilier français :

- L'article présentant la RE2020, qui offre un aperçu complet des principaux éléments de la réglementation environnementale 2020 et de ses objectifs en termes de performance énergétique et environnementale des bâtiments.

- L'article sur le confort thermique dans la RE2020, qui explore les critères et les normes en matière de confort thermique dans les bâtiments conformes à la réglementation environnementale 2020.


Nous espérons que cette série d'articles vous fournira des informations précieuses sur les réglementations et les labels en vigueur en France. N'hésitez pas à les consulter pour approfondir vos connaissances sur ces sujets clés.


Source:

Commentaires


Catégories
Derniers Articles
Ressources Gratuites
bottom of page