top of page

Responsabilité Sociétale des Entreprises : un plan d'architecte pour des bâtiments plus durables


La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) dans le secteur immobilier est comme le plan d'architecte pour un bâtiment durable, fournissant le cadre et les directives pour construire une structure environnementalement, socialement et économiquement viable.


I. La RSE, un levier pour un immobilier plus durable


La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est une démarche volontaire que chaque entreprise peut initier et faire vivre, dans le respect des sept piliers de la norme ISO 26000, à savoir : l'environnement, les relations et conditions de travail, la loyauté des pratiques, les questions relatives aux consommateurs, les droits de l'homme, la gouvernance de l’organisation, et les communautés et le développement local. Dans le secteur immobilier, la RSE est un levier pour plus de durabilité, car elle guide les entreprises vers des pratiques plus respectueuses de l'environnement, économiquement et sociétalement plus responsables.


L'impact environnemental du secteur immobilier est considérable. Au niveau mondial, le secteur de l’immobilier est responsable de 40 % des émissions de gaz à effet de serre, dont 70 % provenant de l’exploitation des bâtiments. A cela s’ajoute le fait que 30 % des déchets produits proviennent également de ce secteur. Face à ces chiffres, l'adoption de la RSE par les entreprises est non seulement une nécessité, mais aussi une opportunité pour innover et se renouveler. En encourageant l'utilisation de matériaux durables, la réduction des déchets, l'optimisation de l'efficacité énergétique des bâtiments, la RSE est un levier poussant chaque entreprise à minimiser l’impact environnemental et augmenter la résilience de leur patrimoine immobilier.


II. Incorporer la RSE pour concevoir et exploiter des bâtiments durablement


La politique RSE mise en œuvre est donc un levier au service d’une exploitation plus durable des bâtiments, mais également de leur conception. Plusieurs outils peuvent alors être utilisés par les entreprises à différentes fins.


Différents labels et certifications des bâtiments tertiaires peuvent être obtenus pour attester de différentes performances du bâtiment. Des labels généralistes, comme BREEAM et ses déclinaisons, couvrent aussi bien les aspects environnementaux, sociétaux et économiques en phase de conception et d’exploitation. Des labels plus spécifiques existent également : côté environnemental, on peut penser aux labels LEED et EDGE. Côté sociétal, les labels WELL et Fitwell assureront le confort et la santé des occupants, tout en attestant une bonne gouvernance et un management responsable au sein de l’entreprise.


Aussi, la dimension financière des bâtiments peut pousser les entreprises à investir dans des actifs plus verts. Il existe aujourd’hui un panel de labels touchant le secteur de la finance durable et poussant les entreprises à investir responsablement : on peut penser en France aux labels ISR (investissement socialement responsable) ou encore Greenfin. Cette dimension a pris d’autant plus d’ampleur avec l’adoption de la Taxonomie européenne, une classification des actifs en fonction de leur durabilité, touchant le secteur de l’immobilier en visant à la fois le patrimoine bâti mais également les fonds d’investissement immobilier. Enfin, il est non sans rappeler qu’un label ou une certification va ajouter de la valeur immatérielle à un actif immobilier et on peut alors avancer que ceux-ci permettent d’agir comme un lien entre les dimensions physiques et financières des bâtiments.


La RSE, en favorisant d’une part à l’adoption de bonnes pratiques améliorant la durabilité des bâtiments tertiaires mais également en poussant les entreprises à investir de manière responsable, est alors un levier très intéressant en faveur de la durabilité du secteur de l’immobilier.


III. Les défis de l’intégration de la RSE pour les entreprises


Malgré les nombreux avantages de la RSE, son intégration dans le secteur immobilier n'est pas sans défis. Tout d'abord, la RSE n'est pas un outil réglementaire. Les entreprises sont libres de choisir comment et dans quelle mesure elles intègrent la RSE dans leurs opérations. Cela peut conduire à une grande variété de pratiques, certaines entreprises s'engageant fortement en faveur de la durabilité, tandis que d'autres peuvent se contenter de respecter les exigences légales minimales.


Un autre défi est le coût et la complexité de la mise en œuvre de pratiques de construction et d'exploitation durables. En effet, l'utilisation de matériaux de construction écologiques ou l'installation de systèmes d'énergie renouvelable peuvent nécessiter des investissements initiaux importants qui peuvent décourager les plus petites entreprises. De plus, la gestion durable des ressources lors de l'exploitation des bâtiments peut nécessiter des compétences et des connaissances techniques spécifiques, pouvant également mener à des surcoûts.


Enfin, il existe un risque de "greenwashing", c'est-à-dire que certaines entreprises peuvent utiliser la RSE comme un outil de marketing sans véritablement s'engager dans des pratiques durables. Selon Novethic, le greenwashing est une méthode de marketing consistant à communiquer auprès du public en utilisant l'argument écologique, le but étant de se donner une image éco-responsable, assez éloignée de la réalité. Cette pratique peut tromper les consommateurs et les investisseurs et nuire à la crédibilité des véritables initiatives de durabilité. Un sondage mené en 2022 pour Mouvement Impact France a d’ailleurs montré que « 75% des Français expriment de la méfiance envers les entreprises engagées et estiment à 42% qu’il s’agit «le plus souvent d’un engagement superficiel», avec des actions «peu coûteuses qui ne durent pas dans le temps». »


En conclusion, la RSE peut être un levier puissant pour la conception et l'exploitation de bâtiments durables dans le secteur immobilier. Cependant, son intégration présente des défis et nécessite un engagement réel et authentique de la part des entreprises.


Vous avez pour projet de labelliser un ou plusieurs bâtiments tertiaires et souhaitez être accompagnés ? N’hésitez plus et contactez nous dès à présent pour trouver les solutions adaptées à vos besoins !

Sources :



Comments


Lectures Recommendées
Dernières nouvelles
Nuage de tags
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
  • Black LinkedIn Icon
  • Noir Google+ Icône
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon
bottom of page