top of page

Bâtiments durables et Mobilité


Dans un monde où la population urbaine devrait atteindre près de 6,7 milliards d'ici 2050 selon l’ONU,  et où les pressions climatiques grandissent, les enjeux de durabilité dans les secteurs du transport et de la construction sont plus cruciaux que jamais. Selon le Programme des Nations Unies pour l'environnement (UNEP), les bâtiments représentent près de 37 % des émissions de CO2 liées à l'énergie dans le monde, tandis que le secteur des transports contribue à environ 23 %. Ces chiffres soulignent la nécessité de repenser nos infrastructures et bâtiments pour réduire l'empreinte carbone et favoriser une mobilité plus durable.


Les Défis de la Mobilité

La mobilité durable fait face à une série de défis majeurs qui nécessitent une action urgente pour assurer un avenir plus vert et plus équitable. Parmi ces défis, on retrouve : 


Dépendance aux combustibles fossiles

L'une des plus grandes barrières à une mobilité durable est la dépendance continue aux combustibles fossiles, tels que le pétrole et le diesel, dans le secteur des transports. En 2018, les transports étaient responsables de 25 % des émissions directes de CO2 provenant de la combustion des carburants selon le rapport de l’IEA. Environ 95 % du carburant utilisé dans les transports est issu de combustibles fossiles, selon le Rapport sur l'énergie mondiale de BP. Ce chiffre montre la nécessité de se tourner vers une mobilité plus durable avec l’utilisation de biocarburants ou le développement des véhicules électriques par exemple.


Congestion Urbaine

La congestion urbaine est un autre défi majeur pour la mobilité durable, particulièrement dans les zones métropolitaines densément peuplées. Les embouteillages causent non seulement des retards et donc une perte de temps pour les employés et employeurs, mais aussi des frustrations pour les usagers de la route. À Paris, par exemple, les conducteurs passent 120 heures en moyenne par an dans les embouteillages, selon le TomTom Traffic index 2024. La congestion urbaine entraîne également une augmentation des émissions de CO2 et une baisse de la qualité de l'air des environnements urbains.


Pollution de l'Air

La pollution de l'air est un problème de santé publique majeur dans de nombreuses villes à travers le monde, largement causé par les émissions provenant des véhicules motorisés. Les particules fines et les gaz toxiques émis par les véhicules contribuent à une série de problèmes de santé, y compris les maladies respiratoires, les maladies cardiaques et les cancers. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la pollution de l'air extérieur est responsable de plus de 4,2 millions de décès prématurés chaque année.


Inégalités d'Accès aux Transports

Enfin, les inégalités d'accès aux transports sont un défi majeur pour la mobilité durable. Dans de nombreuses régions, les populations défavorisées ont un accès limité aux options de transport alternatives, ce qui les rend dépendantes des véhicules individuels et des transports en commun souvent inefficaces ou inabordables. Selon des données de la U.S. Department of Transportation Statistics pour l'année 2022, les ménages les plus pauvres aux Etats-Unis consacrent en moyenne 30.2 % de leur budget aux transports, contre seulement 11.6 % pour les ménages les plus riches.


Bâtiment Durables : Localisation et Accessibilité 

Dans le cadre de la construction de bâtiments durables, la localisation et l'accessibilité sont des facteurs déterminants pour minimiser l'empreinte écologique urbaine et encourager une mobilité durable. Une approche efficace consiste à intégrer les bâtiments dans des environnements où les infrastructures de transport public sont déjà établies ou planifiées. Cela peut inclure la construction à proximité de stations de métro, de tramways, de bus ou bien de gares, ce qui permet de réduire la dépendance aux véhicules personnels et de favoriser l'utilisation de transports moins polluants. Une étude sur l’initiative « dimanches sans voiture » dans des villes telles que Bruxelles et Paris, a montré que ne pas utiliser sa voiture le dimanche peut générer des économies significatives pour les ménages, jusqu'à 100 EUR par an.


De plus, la localisation stratégique des bâtiments durables près des services essentiels comme les écoles, les hôpitaux et les centres commerciaux peut diminuer la nécessité de longs déplacements en voiture, contribuant ainsi à réduire les émissions de CO2. Cela est particulièrement pertinent dans le contexte des quartiers à émissions zéro, où l'objectif est de créer des espaces urbains qui ne contribuent pas aux émissions de gaz à effet de serre.


L'accessibilité est également un pilier crucial dans la conception de bâtiments durables. Cela implique de garantir que les bâtiments et les espaces environnants sont facilement accessibles à tous, y compris les personnes à mobilité réduite. Des entrées sans obstacle, des ascenseurs adéquats et des rampes accessibles sont des exemples de caractéristiques qui peuvent rendre un bâtiment plus inclusif.


En intégrant ces principes de développement durable et d'accessibilité dès la phase de planification et de construction, les bâtiments peuvent non seulement améliorer la qualité de vie de leurs occupants mais également progresser vers une réduction significative des émissions de gaz à effet de serre. 


Bâtiments Durables : Promotion de la Mobilité Durable

La promotion de la mobilité durable dans le cadre des bâtiments durables s'étend bien au-delà de la simple réduction de la dépendance aux véhicules personnels. Elle implique une série d'initiatives visant à intégrer des solutions de mobilité douce, à encourager l'utilisation des véhicules électriques, et à promouvoir le covoiturage. Les bâtiments durables peuvent être équipés d'infrastructures favorisant l'usage des véhicules électriques (VE). Cela inclut la mise en place de bornes de recharge électrique accessibles dans les parkings des résidences, bureaux ou centres commerciaux. Ces installations encouragent les résidents et les utilisateurs des bâtiments à opter pour des véhicules moins polluants, en phase avec les objectifs de réduction des émissions urbaines. Leur présence dans des bâtiments stratégiquement situés permet de maximiser leur utilisation et leur efficacité, réduisant ainsi les obstacles à l'adoption des VE. En France la loi Lom impose au moins un point de recharge pour les voitures électriques dans les parkings d'entreprises de plus de 20 places et un circuit électrique spécialisé dans les parkings pour accueillir de futures bornes de recharge.


L'aménagement de locaux sécurisés pour les vélos, des douches et des vestiaires peut encourager les employés et les résidents à opter pour le vélo comme moyen de transport. Les bâtiments peuvent également intégrer des solutions de micro-mobilité, telles que des stations de partage de vélos ou de trottinettes électriques. Ces initiatives ne sont pas seulement bénéfiques pour l'environnement; elles contribuent également à la santé et au bien-être des citadins, en favorisant l'activité physique. Environ un tiers des trajets en voiture dans l'Union européenne sont inférieurs à trois kilomètres. Opter pour le vélo, la marche ou d'autres formes de micro-mobilité pour ces courts trajets peut non seulement réduire la pollution et la congestion, mais aussi améliorer la santé publique et permettre aux ménages d'économiser environ 55 EUR par an. De plus, quatorze pays de l'UE offrent des incitations fiscales ou des subventions pour l'achat de vélos ou de vélos électriques, soutenant ainsi cette transition vers une mobilité plus douce.


Le covoiturage est une autre pierre angulaire de la mobilité durable que les bâtiments durables peuvent faciliter. Par exemple, la création d'espaces de stationnement réservés aux véhicules de covoiturage peut inciter plus de personnes à partager leurs trajets. En faisant du covoiturage 20 jours par mois, cela réduirait les coûts associés au transport de 40 à 50%. Pour les entreprises, intégrer un programme de navette pour les employés peut être une initiative bénéfique offrant un réel avantage aux employés. De plus, l'intégration de technologies intelligentes, telles que des applications de gestion de la mobilité ou des panneaux d'information en temps réel, peut aider à optimiser les trajets partagés et à réduire la congestion urbaine.


Conclusion

Alors que les populations urbaines continuent de croître et que les défis environnementaux s'intensifient, il devient impératif de repenser nos infrastructures pour une durabilité accrue. Les bâtiments durables, au cœur de cette transformation, jouent un rôle crucial non seulement dans la réduction des émissions de CO2 mais aussi dans la promotion de formes de mobilité plus durables. En prenant en compte la localisation et l’accessibilité et en intégrant des solutions pour les véhicules électriques, la mobilité douce, et le covoiturage, ces bâtiments contribuent directement à un environnement urbain moins pollué et plus agréable à vivre.


Vous souhaitez en apprendre davantage sur comment intégrer ses stratégies à votre projet ? Contactez-nous !



Yorumlar


Lectures Recommendées
Dernières nouvelles
Nuage de tags
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
  • Black LinkedIn Icon
  • Noir Google+ Icône
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon
bottom of page